"A force de ne pas parler des choses, par élégance, on ne dit rien, et on l'a dans le cul !"

Louis Ferdinand Céline

dimanche 26 mars 2017

Sur la pitoyable campagne présidentielle de 2017






jeudi 23 mars 2017

Conseil Municipal



Ce soir, il y a conseil municipal. Enfin, je crois. On doit y parler budget. Le maire va interpréter son numéro de claquettes habituel et faire croire qu'il est un héros de la gestion des finances communales. 
Bien entendu, il omettra de parler des dizaines de milliers d'euros qu'il fait perdre à la commune à chaque fois qu'il revend une propriété qu'il a préemptée voici quelques années. C'est un baltringue, on le sait mais on dirait bien que tout le monde s'en fout. 

Je me demande souvent où ont bien pu passer tous les bobos rebelles des municipales de 2008 ou de 2014 ? Du PLU et de la fusion..? Et ceux aussi qui devaient s'enchainer aux pelleteuses si jamais on osait toucher à la moindre tuile de la maison Bompard..? Tous aux abonnés absents.

Oui tout le monde semble s'en foutre du PLU de Sanchez en particulier comme de Bihorel en général. Sauf, Jean Claude Ravenel. Il y a chez lui un coté personnage issu des romans de Cervantès et de Jean Raspail...

CD



 
 

Londres


Erdogan met en garde : "Demain, aucun Européen ne pourra faire un pas dans la rue en sécurité..." / Ankara , mercredi 22 mars 2017



mardi 21 mars 2017

C'est un Macron qu'il nous faut !

couverture du magazine Causeur - mars 2017


moi, Macron hier soir par son discours m'a convaincu !

extraits:


"Compte tenu de la politique présente, je recommande de remodeler les principales issues opportunes, avec beaucoup de recul. Tant que durera la fragilité de ces derniers temps, il convient de se remémorer la plus grande partie des synergies déclinables, parce qu'il est temps d'agir. Avec la dualité de la situation de ces derniers temps, il serait bon d'examiner précisément les organisations matricielles de bon sens, rapidement.   Où que nous mène la dégradation conjoncturelle, il faut réorganiser systématiquement les problématiques imaginables et dans le but de pallier à cette inflexion contextuelle, il ne faut pas s'interdire de se remémorer la majorité des ouvertures envisageables, dans une perspective correcte.

Tant que durera l'inconstance de l'époque actuelle, on se doit d'expérimenter toutes les hypothèses possibles, parce que nous le valons bien."

Alors, vous aussi, mes chers Compatriotes, convaincus ? 


RIP Chuck Berry