"A force de ne pas parler des choses, par élégance, on ne dit rien, et on l'a dans le cul !"

Louis Ferdinand Céline

mardi 26 mai 2009

Fête des voisins et PLU

Mes Chers Compatriotes, ce soir c'est la fête des voisins. Ne manquez pas cette occasion d'informer celles et ceux qui ne seraient pas encore au courant de ce que le Maire nous prépare.

Egalement, ça et là, il se dit que des réunions d'information entre riverains s'organisent pour être toujours plus nombreux à la réunion du 4 juin à s'opposer au Maire et à son projet. Alors tendez l'oreille et n'hésitez pas à y participer

"Manu ad ferrum"

C.D

Les oui-ouïstes en prennent une!

video
Intervention de Nicolas Dupont Aignan, hier soir sur France 2 au milieu de oui-ouïstes PS, UMP, Modem et autres. Amusant de les voir regarder leurs chaussures!
La campagne électorale européenne s'agiterait-elle enfin? Parce que jusque là ça ressemblait plutôt à la campagne des socialistes bihorellais contre le PLU de maçon.
On s'endormait!
C.D

lundi 25 mai 2009

L'Europe de la collusion des politiciens


Mes Chers Compatriotes, comme beaucoup d’entre vous, je n’ai pas encore décidé pour quelle liste je voterai le 7 juin prochain. En revanche je sais parfaitement pour quelles listes je ne voterai pas !
Celles de ces partis qui depuis une vingtaine d’années nous ont imposé doucement mais sûrement la construction d’une union européenne à base de capitalisme sauvage, de dérégulation, de délocalisations et de moins disant social.
Avec leurs homologues européens, l’UMP, le PS et les centristes (aujourd’hui Modem) sont les artisans de cette Europe des lobbys, de la finance, zone marchande sans harmonisation fiscale et salariale où le consommateur a été préféré au citoyen.
D’ailleurs ces trois partis avancent la main dans la main au parlement européen. Pour illustrer mon propos je vous livrerai les résultats d’une étude réalisée par Jan Å Johansson, chercheur en Sciences politiques (Stockholm & Bruxelles) sur les votes des différents groupes politiques au parlement européen.
"L'étude porte sur l’année 2008 et fait apparaître que le groupe du PPE-DE, majoritaire, qui rassemble les partis de centre-droit en Europe (dont l’UMP pour la France) et le groupe PSE (socialistes) ont voté dans le même sens sur 97% des votes par appel nominal (rapports, résolutions) examinés par le Parlement européen. Sur 535 votes par appel nominal (votes électroniques, les seuls qui soient enregistrés et donc « traçables ») les groupes PPE et PSE n’ont voté différemment que dans 18 cas. Et sur ces 18 votes par appel nominal où ils ont divergé, ça n’était pas forcément pour s’opposer puisque l'un des deux groupes a choisi l'abstention 8 fois. C'est à dire que PS et UMP au Parlement européen ne se sont opposées que dans 10 cas sur 535 votes.
Enfin si on y ajoute les votes de l’ALDE (groupe qui rassemble modem et autres centristes) la convergence de l'ensemble des votes électroniques (amendements+votes finaux) du PPE (UMP), du PSE (PS) et de l'ALDE (Modem) est depuis 5 ans supérieure à 75%."
Edifiant non ?

80% des lois qui nous régissent sont l’application de la législation européenne. La confrontation médiatique actuelle entre PS, UMP et Modem n’est qu’une supercherie.

Le 7 juin, mes Chers Compatriotes, ne nous laissons pas abuser.

C.D

dimanche 17 mai 2009

REQUIEM pour BIHOREL !

Monsieur Le Maire,

Merci d’avoir condescendu à entrer dans la mêlée.
Bienvenue sur ce blog, même et surtout si nous ne sommes pas d’accord.
Hasard du calendrier, vous intervenez au moment où je terminais votre portrait politique destiné à être publié ici. Portrait qui certainement ne vous plaira guère mais il n’est pas fait pour cela. Je ne suis pas un courtisan.

Voyez vous, comme beaucoup de mes chers compatriotes, je ne crois pas un traître mot de vos discours ou de vos écrits.

J’ai qualifié votre projet « de PLU de maçon ». J’irai plus loin: c’est un Requiem pour Bihorel !

Entre les « cos » 1, les hauteurs de douze mètres plus combles, ou la possibilité de construire sur les derniers espaces verts de Bihorel (pelouse du chapitre, square Tamarelle, pelouse de la poste, etc..), oui votre projet de PLU est un requiem pour notre commune et le cadre de vie que nous avons choisi pour vivre, parfois travailler, élever nos enfants et pour certains y vieillir, voire y mourir!
Soyons en certains, dès la première préemption d’une maison du Bihorel village, si le chemin n’était pas tracé, le but, dans votre esprit, était désigné: densification de la population par la construction d’ensembles immobiliers répartis sur toute la commune.

Venons en à votre commentaire du 15 mai.
Sur la forme, rien de nouveau. Posture suffisante et toujours un soupçon de nervosité.
Sur le fond, vous nous resservez « ad nauseum » votre éternelle antienne, je vous cite « adapter notre urbanisme aux besoins de notre population : accession au logement pour de jeunes familles, logements adaptés à la condition des personnes âgées».
Je crois que vous n’aimez ni les uns ni les autres. Les personnes âgées (ces petites grands-mères qui vous ont connu en culottes courtes et qui ont pour cela voté pour vous) mais que vous aviez déjà, malgré tout, voulu envoyer en maison de retraite il y a quelques années, ne pourront demain se payer les appartements que vos promoteurs construiront, pas plus et pour les mêmes raisons que les jeunes familles ne pourront venir s’installer demain à Bihorel.
Vous voulez accroître et densifier la population de notre commune? Les spécialistes nous parlent de votre étude comme d’un document bâclé ou pire d’absence d’analyse dans de nombreux domaines: évolution démographique, flux de circulation, infrastructures (écoles, crèches), gestion des fluides (exemple : eaux usées), stationnement, transports en commun.
Rien que des détails, n’est ce pas?
Non l’urgence c’est de faire tourner les bétonneuses et le business des promoteurs.
Pire, vous semblez ignorer ou vous moquer du fait que ce ne sont pas que des « administrés » que vous avez à gérer. Mais des êtres faits de chair et de sang, faits de vie. Faits de souvenirs et d’avenir. Sans tomber dans le « pathos », vous est t il venu à l’esprit un instant, lorsque vous avez décidé de rayer de la carte certains quartiers, rues ou propriétés que ces maisons sont remplies d’histoires, du vécu de familles, de peines et de bonheurs, de la vie de ces bihorellais(es) de souche, qui de père en fils , de mère en fille se sont transmis ces maisons de famille, avec des naissances et des deuils. Pour d’autres, nouveaux arrivants, dont les maisons furent chèrement achetées, aménagées, embellies, remboursées à la sueur de leurs fronts pendant de dures années de labeur avec des nuits (parfois) sans sommeil, parce qu’on ne savait pas « comment on allait y arriver ».
Eux aussi, y écrivent leur histoire et en même temps s’inscrivent dans l’histoire de ces maisons, de ces rues, de ces quartiers qu’ils voudraient bien transmettre sans pour autant en faire un musée. Êtes vous à ce point sans racine et pour quelles raisons nous détestez-vous les uns ou les autres? Quelle revanche avez-vous à prendre? Quel but poursuivez-vous? Quelles ambitions nourrissez-vous?
Adaptons, en la circonstance, Saint Exupéry : Bihorel, nous l’héritons de nos ancêtres et nous l’empruntons à nos enfants !

Je ne vais pas entamer avec vous une discussion de spécialistes sur le PLU, non pas que vous le soyez plus que moi, mais le cabinet d’études est à vos cotés (pas aux miens) pour argumenter. Même si, avec les autres contribuables de la commune, je le finance.

Non, je préfère m’intéresser à votre manière de faire de la politique.
Votre postulat de départ est assez simpliste. Que ce soient Constantin Dragasès, le CCVPN, Vive Bihorel de Jean Claude Ravenel ou l’alliance socialos écolos, bref tous vos opposants sont des menteurs. Un peu court non?
Dans le dossier du PLU, les documents produits sur le blog « Bien vivre à Bihorel ? » sont officiels. Ils portent la mention « ville de Bihorel » et le nom de votre cabinet d’études.

Désinformation et malhonnêteté dites-vous ? Mon cher, vous parlez en expert!
Qui depuis des mois nous martèle qu’il n’a pas de projet et nous le sort subitement de son chapeau ? Qui publia des photographies fallacieuses de maisons soit disant « insalubres » autour de la place de l’église pour se justifier ? Qui, si ce n’est vous ?

Sur le blog du Président Duval, j’ai écrit que vous étiez un illusionniste, le Gérard Majax de la démocratie locale.
Ah, ça oui, vous en avez mis en place des pièges à bobos:
- réunions publiques, comités de quartiers, comité des sages, commissions diverses et variées autant d’alibis et de fausses barbes, là uniquement pour accréditer votre image « d’homme de concertation et de dialogue ». Tous ces lieux où l’avis des participants n’est que consultatif (cause toujours), ces réunions où le citoyen vient avec ses questions et vous avec vos réponses (tu m’intéresses). Ces commissions où les élus (des oppositions) nous rapportent que si leurs avis diffèrent trop du votre, il ne reste plus trace de leurs suggestions dans le projet final, ajoutant « tout se décide dans le bureau du maire ». Vraie démocratie, dites vous?

Dernier lapin sorti de votre chapeau : l’enquête publique! Certes, elle fait partie de la procédure mais si les enquêtes publiques avaient une fois changé quelque chose cela se saurait !
Les citoyens peuvent bien noircir des cahiers entiers de remarques et suggestions. Là encore « cause toujours ».
Un exemple ? A Bois Guillaume, même le commissaire de l’enquête publique avait rendu un avis défavorable sur le projet de PLU. Que fît le maire ? Il s’est assis dessus et s’est empressé de faire voter « à la hussarde » le PLU juste avant les municipales.
Un vieil adage populaire veut que « qui s’assemble, se ressemble ».

Enfin, il y a le conseil municipal, théâtre de la démocratie. Un jeu de dupes ! Je vous y ai souvent observé. L’air calme et courtois des premières minutes laisse rapidement la place à l’agacement et à la suffisance envers vos opposants. « Rien à ajouter ? On peut passer au vote? Résultat : 1 voix contre, 6 abstentions, adopté ! On passe au sujet suivant ».
Honnêtement vos colistiers au conseil municipal, c’est un peu le musée Grévin, ça ne bronche pas beaucoup. Pour votre deuxième mandature, vous n’avez pas voulu prendre le risque d’une deuxième humiliation en étant mis en minorité par votre propre majorité comme lors du vote sur l’étude d’une « éventuelle » fusion avec Rouen
Fusion ? Tenez, pour quelqu’un qui ne veut pas voir « sa commune défigurée », vous étiez prêt à faire de Bihorel un simple quartier de Rouen. Pas défigurée notre commune avec le PLU rouennais et ses cos supérieurs à 1 ?
D’ailleurs c’est la troisième fois que vous voulez « bazarder » Bihorel à d’autres (une fois Rouen, deux fois Bois guillaume). Pour le bien de la commune ? Des bihorellaises et des bihorellais?

J’ai déjà entendu trop d’airs de flûte pour suivre ceux qui en jouent comme vous.
Surtout ceux qui interprètent « un Requiem pour Bihorel ».



Avant et après le 4 juin, "manu ad ferrum"!


Je présente mes respects au Maire de Bihorel, car j'honore cette fonction.

Un citoyen bihorellais,
Constantin Dragasès,
Petit caillou dans la chaussure.

vendredi 15 mai 2009

M. le Maire tire les oreilles de Constantin !

M. le Maire, en visite sur ce blog, nous a fait le plaisir de laisser un commentaire sur mon précèdent article (voir " URGENT Actions anti PLU de Maçon", commentaire 5).
Eu égard à son rang de premier magistrat de notre commune, j'ai pensé que son texte méritait une meilleure place qu'un simple commentaire.

Voici le texte, je cite:
"Bonjour,
Il ne m’est pas coutumier de répondre aux commentaires des blogs qui commentent la vie Bihorellaise… Mais il existe des limites qu’il me semble ne pas devoir être dépassées !
Le document en ligne sur votre blog n’est qu’un document de travail et il a déjà été très amendé. Le document final seulement sera présenté aux habitants qui auront tout le loisir de réagir par l’intermédiaire de la réunion publique et de l’enquête publique.
Il me semble assez légitime que les élus réfléchissent et élaborent des scénarii pour adapter notre urbanisme aux besoins de notre population : accession au logement pour de jeunes familles, logements adaptés à la condition des personnes âgées…
Je suis surpris de la désinformation et de la malhonnêteté qui entourent ce dossier.
Non, il ne sera pas permis dans le PLU de réaliser un bloc de béton de six ou sept étages comme vous le montrez sur cette photo.
Vous oubliez que les élus habitent eux aussi la commune et n’ont pas envie de la voir défigurée !!!Bref, avant de communiquer n’importe comment et n’importe quoi, assurez-vous d’abord des vraies projets de la municipalité, et ensuite critiquez autant que vous le souhaitez, c’est cela la vraie démocratie.
Pascal HOUBRON, Maire de Bihorel "
Fin de citation

Mes Chers Compatriotes, vous qui me connaissez bien, vous pensez qu'il va y avoir un match retour.
Eh bien oui, vous avez raison! A très bientôt.
Constantin Dragasès

lundi 11 mai 2009

URGENT Actions Anti P.L.U de Maçon

Voilà ce qui nous attend!

Le Comité du Cadre de Vie du Plateau Nord (CCVPN) organise deux réunions sur le P.L.U


MARDI 12 MAI à 20H30, salle du Chapitre

JEUDI 14 MAI à 20H30, salle Devieilhe

Mes Chers Compatriotes, si vous voulez sauver votre cadre de vie, c'est le moment de vous mobiliser! Le P.L.U de Pascal Houbron visant à livrer Bihorel aux promoteurs de tous poils, peut être adopté au conseil municipal de Juin. Il sera alors trop tard pour revenir en arrière.

C'est maintenant qu'il faut AGIR!!!!

Votre destin et celui de la commune sont entre vos mains

BATTEZ VOUS !

dimanche 10 mai 2009

Le début de la fin

Dimanche, 10 mai 2009
Le 10 mai 1981, on croyait que c'était un début. Oui, ce fut le début de la fin de nos espoirs.
Le hasard a voulu qu'aujourd'hui, je passe près de la roche de Solutré, puis quittant le Mâconnais j'ai traversé le Morvan. Je n'y ai retrouvé que l'église.
"Une pierre éternelle dressée auprès d'une eau qui s'écoule" écrivait Barrès.
C.D

mercredi 6 mai 2009

La Bonne Nouvelle!

Non, non, n'ayez pas peur, je ne vais pas vous faire lecture de l'évangile du jour!

Plus simplement, ce matin, dans ma boite aux lettres j'ai trouvé un tract intitulé "PLU: un Projet catastrophique" et surtout ce tract est signé JC Ravenel, conseiller municipal "VIVE BIHOREL".
C'est cela, la bonne nouvelle: le retour des "Vive Bihorel" dans l'action au bon moment et pour faire barrage aux voyous qui voudraient avec un PLU, faire de Bihorel le "Hong Kong du plateau nord".
Je n'ai jamais caché ma sympathie pour cette liste sans étiquette, constituée de gens de droite, de syndicalistes de gauche et d'écolos sincères (pas de ceux qui servent la soupe aux grands partis politiques). Bref une liste atypique, sans arrière pensée, empêcheuse de tourner en rond, comme je les aime.
Ils avaient, à mon grand regret, un peu disparu depuis le deuxième tour du 16 mars 2008, si l'on excepte le travail de J.C. Ravenel au conseil municipal. J'ai beaucoup de respect pour l'homme et je partage souvent ses analyses sur Bihorel.
Alors regardez bien dans votre boite aux lettres, le tract de "Vive Bihorel" vous ouvrira les yeux, si ce n'était déjà fait, sur les projets du maire Houbron et son PLU de maçon.
Houbron? Il en sera très bientôt question ici.
Voici un lien pour un blog où vous aurez toutes les infos connues à ce jour sur le projet de PLU de notre maire à tous.

http://bihorel.wordpress.com:80/

Mon pronostique pour ce soir? Le Barça évidemment! Pronostique du coeur. Dimanche lors du "classico" à Bernabéu contre les "merengues" du Réal ce fut "corrida". Les catalans sont repartis avec la queue et les oreilles!

Bon, l'angélus a sonné depuis un moment l'heure d'aller étouffer un pierrot. Ce soir: un verre de viognier du pays varois.

C.D

mardi 5 mai 2009

Un Blog? Pourquoi et contre qui?

Pour le bruit du torrent de montagne, du ruisseau dans la plaine, de la fontaine sur la place du village. Pour mes grand-pères, héros anonymes de 14 – 18, survivants de toutes les batailles.
Pour le baptême de Clovis. Pour les métallos (Cœurs d’Acier) pères de famille, héros au quotidien. Pour le bruit de la bouteille de vin que l’on débouche. Pour ma mère, ouvrière du textile, qui interrompit « sa carrière » pour devenir femme au foyer, héros au quotidien elle aussi.
Pour les glycines qui fleurissent et les feuilles qui tombent. Pour ma patrie, la France. Pour mon père que la vie m’a arraché et les valeurs qu’il m’a transmises. Pour les bulles du cidre et sa couleur quand le soleil l’éclaire.
Pour ma grand-mère institutrice dans les années 1920, morte si jeune. Pour Maurice Ravel et Neil Young. Pour ma femme, compagne de tous les instants de bonheur et de malheur.
Pour les tisserands et les paysans du pays de Caux, mes ancêtres.
Pour la cloche de l’Angélus qui nous invite à la prière et sonne l’heure « d’étouffer un pierrot ». Pour le génie français.
Pour les canuts, les prolos de 1936 et ceux qui sont morts sur les barricades.
Pour mes filles aux caractères bien trempés et qui avancent d’un pas décidé (le sang parle).
Pour les derby noires et les richelieu bicolores, l’élégance, le respect de soi (donc des autres). Pour Raspail et Reiser. Pour l’aube qui se lève sur la route. Pour les vestes Barbour et les blousons « perfecto ». Pour le bruit des talons aiguilles qui résonnent sur le sol.
Pour Corneille, Chateaubriand, Voltaire, Péguy, Barrès, Proust, Ronsard, Rosny Ainé et Frederic Dard. Pour l’odeur de la terre chaude après la pluie de l’été. Pour tous les noms gravés sur les monuments aux morts des trente huit milles communes de France.
Pour Carpentier, Bouttier, Cerdan, Tiozzo et Monshipour ou ceux que j’ai croisé sur un ring (de quartier).
Pour l’espoir en l’avenir et en l’homme même si cela appartient plus à ceux qui viennent. Juste pour moi un rôle de vigie afin que la modernité et ceux qui se croient dans le sens de l’histoire ne finissent de détricoter ce que nous sommes (fûmes ?).
Pour la présence du Christ à mes cotés chaque jour. Pour les complies à Cîteaux, les laudes à Vézelay. Pour la Romanée Saint Vivant, le Lynch Bages, un marc de 1915, le Banyuls, le Vieux Télégraphe et les rouges « couillus » du sud.
Pour le Gréco à Tolède, le Cid Campeador, la Reconquista. Pour l’histoire de la France (Sol y Sombre).
Pour la colline de Sion, les châteaux de la Loire, la vallée de l’Ubaye, la Lozère, la grande Bleue (Mare Nostrum), les monts d’Arrée, la tranchée de Calonne.

Pour le sable que je serre si fort entre mes mains mais qui inexorablement file entre mes doigts


Contre les cloportes et ceux qui, comme les méduses, se laissent porter par le courant.
Contre tous les fâcheux, les pisses vinaigre, les bâtons merdeux et ceux qui chient sur mon pays. La France, tu l’aimes ou tu la quittes. Sûr !
Contre cette bobocratie, de gauche ou de droite, ces petits marquis bien repus, très satisfaits d’eux-mêmes, ravis de profiter des avantages du pouvoir, sans toucher au système, à ses privilèges et qui, si on les laisse faire, continueront à nous pourrir la vie.

Tout le monde ne peut pas mourir comme le vrai Constantin Dragasès en Empereur à la tête d’une armée sur les murailles en donnant sa vie pour une civilisation qui se meurt. Mais chacun est libre de vivre soit les armes à la main soit en éduens.

Mes Chers Compatriotes, vous l’avez compris. Je suis un Gaulois, Catholique pratiquant, hétérosexuel, marié et père de famille. Une famille ni décomposée ni recomposée. Cela fait de moi au mieux un ringard voire un beauf ou plus certainement aux yeux de la doxa de ce début de 21ème siècle un réactionnaire.

Certes ! Mais dans ces conditions, fier de l’être !

Constantin Dragasès