samedi 29 décembre 2012

Mensonges, renoncements et trahisons de Moi-je président


2013, rallumons les étoiles par CN-PCF

 Cela pourrait être une simple parodie due aux Guignols, cela prêterait même à rire s'il ne s'agissait pas de notre avenir, de celui de nos enfants, en un mot s'il ne s'agissait pas de l'avenir de la France.
Et pourtant, non, ce n'est pas un sketch, enfin si, celui d'un petit chose qui à l'heure où j'écris ces lignes fera, en théorie, encore office de président de la république pour les 1589 jours à venir.
Une précision avant de vous quitter. Si je partage avec ses auteurs, cet inventaire des renoncements, des mensonges et autres trahisons, bien prévisibles cela dit, de Moi-je Président, je ne leur en reste pas moins diamétralement opposé quant aux solutions qu'ils proposent.
Mes chers Compatriotes, on se retrouve en 2013 et d'ici là, n'oubliez pas: Vive Bihorel libre !
Manu ad ferum
CD


mardi 25 décembre 2012

Joyeux Noël


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,1-18.
Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement auprès de Dieu.
Par lui, tout s'est fait, et rien de ce qui s'est fait ne s'est fait sans lui.
En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ;
la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas arrêtée.
Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean.
Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
Cet homme n'était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage.
Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde.
Il était dans le monde, lui par qui le monde s'était fait, mais le monde ne l'a pas reconnu.
Il est venu chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçu.
Mais tous ceux qui l'ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu.
Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d'une volonté charnelle, ni d'une volonté d'homme : ils sont nés de Dieu.
Et le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.
Jean Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « Voici celui dont j'ai dit : Lui qui vient derrière moi, il a pris place devant moi, car avant moi il était. »
Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce :
après la Loi communiquée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.
Dieu, personne ne l'a jamais vu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, c'est lui qui a conduit à le connaître.

lundi 24 décembre 2012

lundi 17 décembre 2012

Avant la fin du monde, offrez vous un dernier Conseil Municipal !

Gilbert le Millionnaire

Mes chers Compatriotes, vous ne pouvez plus l'ignorer maintenant, la fin du monde est prévue vendredi prochain (quelqu'un saurait-il vers quelle heure?). 
Dans pareille perspective, vous êtes vous déjà demandé comment vous feriez vos "adieux" à Gilbert le Millionnaire, au Freluquet ainsi qu'à tous les félons du 4 juillet 2011 ?
L'occasion vous sera donnée, jeudi 20 décembre 2012 à 18H30, lors du conseil municipal qui se tiendra au FOYER MUNICIPAL, rue Carnot à BIHOREL, d'apporter une réponse à cette question.

Vous trouverez ci dessous un lien qui vous permettra de consulter ordre du jour, pv du précédent conseil etc...Je les soumets à votre sagacité, si l'un d'entre vous découvrait un loup, nos colonnes lui sont ouvertes afin d'alerter la population.

Vive Bihorel Libre !
faire un copier/coller dans la fenêtre de votre navigateur du lien ci dessous:
https://dl.dropbox.com/u/55627851/Pi%C3%A8ces%20jointes_20121217.zip


jeudi 6 décembre 2012

Quand la république en appelle au "goupillon"



Mes chers Compatriotes, Je propose à votre écoute deux chroniques du talentueux Philippe Meyer. Je recommande la conclusion de la première à certains de mes contradicteurs dans les commentaires du billet sur le mariage pour "tous". L’Histoire est effectivement moins simpliste que ne le laisse penser le manichéisme des manuels scolaires rédigés en toute "objectivité" depuis 40 ans.

Je conseille tout autant à ces mêmes contradicteurs la deuxième chronique. 
Entendre la république cette semaine, par la "gracieuse" voix de Mme Cécile Duflot, en appeler au "goupillon" pour palier à son incapacité à solutionner le problème des nécessiteux depuis 30 ans, ne manquait pas de saveur. Les réponses ne se firent pas attendre, celle de Philippe Meyer est ma préférée.

mardi 4 décembre 2012

Le Million ! Le Million ! (ça se gâte..... !)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Mes chers Compatriotes, notre avenir fiscal en cette fin d'année 2012 s'assombrit. Je n'évoque pas là les bienfaits du retour des préceptes socialistes pour gouverner la France et la pluie battante de taxes, impôts et autres cotisations supplémentaires qui va s'abattre sur nous et qui tout au long de l'année 2013, nous rappelleront qu'une minorité agissante de Français a doté la France d'un premier secrétaire pour l'administrer.
Non, je pense à ces deux impécunieux de Renard et Houbron qui ont misé sur des promesses fiscales pour amadouer l'électeur et le citoyen en faveur de leur projet de fusion tout en comptant sur l’état pour renflouer les caisses des quelques 7 millions d'euros de manque à gagner occasionné par la création de la "commune nouvelle". C'est sans doute un "bienfait" de la fusion...
Évidemment, il y avait  la "parole" de l'état concernant le versement de cette somme, mais nos voleurs de communes ne nous feront pas croire, qu'à eux aussi on la fait comme à de simples citoyens et qu'ils ont pris, si je puis dire, les promesses de l'état pour argent comptant.
Aujourd'hui, comme le Freluquet aimait à s'en vanter 'dans le cadre de la bonne gestion qui est la notre" l'inconséquence de Renard et Houbron fait qu'à l'image de la Grèce, Bihorel et Bois Guillaume sont menacés de ne pas pouvoir boucler leurs fins de mois, et cela à un point tel que la commune nouvelle en est réduite à attaquer l'état en justice (voir document). 
Tout cela, mes chers Compatriotes, ne me dit rien de bon pour nos impôts locaux et cela dès 2013. Alors, les félons responsables de la faillite feraient bien de le réclamer un peu plus fort "le Million, le Million!" sous peine de le payer "cash" en 2014...

Manu ad ferum
CD