"A force de ne pas parler des choses, par élégance, on ne dit rien, et on l'a dans le cul !"

Louis Ferdinand Céline

jeudi 27 mars 2014

Merci Hollande

A l'annonce des résultats

        Mes chers Compatriotes,

Par quoi commencer ? Comme aux "Oscars" par des remerciements sans doute, même si c'est plutôt la cuillère de bois que nous avons obtenue. Merci donc à vous, les 1497 Bihorellaises et Bihorellais qui ont cru en "Bihorel rassemblée" et en notre capacité à diriger et faire avancer Bihorel. Merci également à mes co-listiers, à celles et ceux avec qui j'ai eu plaisir à travailler et dont les différences m'ont enrichi. C'était un beau rassemblement, un beau projet aux idées ni de droite ni de gauche mais de bon sens pour Bihorel.

Lorsque l'on perd, c'est que l'on a forcement loupé quelque chose. Je ne suis pas pour les séances d'auto-critique à la Mao où le responsable désigné finit toujours par gagner une bonne cure de rééducation dans les rizières mais un peu d'introspection est toujours nécessaire et indispensable.
Pour battre Houbron, il n'y avait pas d'autre solution que de se rassembler et cela le plus largement possible. Ce fut fait, mais peut être pas assez largement. Peut être aurait-il fallu convaincre de nous rejoindre une ou deux figures historiques de la droite locale ? C'est un début de réponse.
Peut être sommes nous partis trop tardivement ? Aurions nous dû travailler à ce rassemblement dès septembre 2011 afin de l'ancrer dans le paysage politique bihorellais bien avant les élections ? C'est un autre début de réponse.
Vraisemblablement, nous n'avons pas su communiquer et de toute évidence pas suffisamment autour de notre coté sans étiquette et expliqué la nature de notre rassemblement de citoyens de différentes sensibilités. C'est un autre élément de réponse.
Sans doute, y-a-t-il d'autres raisons directement dépendantes de nous mais à mes yeux aucune n'explique pareil résultat. Non c'est ailleurs qu'il faut chercher.

Assurément dans la volonté des médias locaux (radio, télé, quotidien) de nous classer artificiellement à gauche, particulièrement à Paris-Normandie dont le rédacteur/détracteur en chef a clairement joué Houbron en moquant notre rassemblement sans étiquette. L'article paru un samedi de décembre avec son affichette "la gauche unie à Bihorel" fut un summum de désinformation et meurtrier pour notre liste.

Mais je crois que c'est au plan national qu'il faut chercher la principale raison. Partout en France, les électeurs ont sanctionné tout ce qui n'était pas étiqueté UMP ou Front National. Faut-il s'en étonner ?
Dans notre pays où le vrai premier ministre d'Hollande s'appelle Pierre Gattaz, patron du Medef, désespérant ainsi celles et ceux qui ont cru que le "changement c'est maintenant" et où des électeurs sont capables de réélire (aussi) au premier tour un Patrick Balkany, que pouvait raisonnablement espérer une liste comme la nôtre ? 
Dans ces conditions, alors, rien de surprenant qu'un type sans profession de foi ni programme, publiant seulement deux ou trois tracts qu'il n'a même pas écrits lui même, fasse 10,05%. Non rien d'étonnant non plus dans ces conditions qu'un Houbron ait élargi le cercle de ses amis entre 2008 (1697 voix) et 2014 (2028 voix).
Le principal défaut de la démocratie, c'est que beaucoup d'électeurs ont une mémoire de poisson rouge. Cela me donne envie de relire ce qu'écrivait sur le sujet, Joseph de Maistre et Roger Nimier. Tant mieux, je vais avoir le temps.

Vive Bihorel libre !
CD

dimanche 23 mars 2014

Dimanche 23 mars 2014


Houbron: 51,75 %
Bihorel Rassemblée: 38,20 %
Mare aux canards: 10,05 %

vendredi 21 mars 2014

De Droite et avec "Bihorel Rassemblée" !




Mes chers Compatriotes,



Parce que comme moi vous pensez que la commune de Bihorel mérite mieux qu’une coterie au lourd passif pour la diriger, ma consigne pour dimanche sera simple. 
Vous qui lisez ce blog depuis bientôt cinq ans, vous qui partagez mes prises de position de droite et républicaines, vous qui avez partagé mon combat pour le respect des simples citoyens que nous sommes contre le déni de démocratie, vous qui voulez réveiller la belle endormie qu’est Bihorel, alors dimanche dans l’isoloir, ni votre esprit, ni votre âme ne devront douter pas plus que votre main ne devra trembler.


Votez et donnez la majorité à « Bihorel Rassemblée, Bihorel avance » dès le 1er tour.

Vive Bihorel libre
Manu ad ferum

Constantin Dragasès, 15ème de liste.

Fadaises, mensonges et autres billevesées


Dernière séance pathétique du sortant ce soir, qui avait réuni au foyer municipal à l’occasion de son ultime réunion, l’ensemble de sa claque et par là même les résidus des ultras de son électorat. 
Un long monologue débité sans passion, ni intervention des figurants de sa liste, tout juste autorisés à réciter un  petit compliment pour dire combien leur bon maitre était humain et qu'avec lui plus belle était la vie à Bihorel. Bref une séance à l’identique d’un conseil municipal.
 
Tout parut décalé dans le discours du freluquet. Nous assistâmes à une réécriture de la réalité pour ne pas dire à un véritable déni de la part d’un orateur à la schizophrénie inquiétante, qui déroula un récit scénarisé, hors sol, occultant son bilan au lourd passif pour sur-jouer une situation idyllique imaginaire.



Pas de séance « questions », non plus pour l’assistance, de toute façon inutile puisque les sempiternels mensonges auraient été resservis pour seules réponses.


Ennuyeuse et pitoyable cette réunion dans un entre soi où les épisodes d’auto congratulation servirent à combler le vide sidéral laissé par l’absence de tout projet pour notre commune.

Une impression de fin de règne et de celle d'un Bihorel moisi... 

Vive Bihorel libre
Manu ad ferum
CD

jeudi 20 mars 2014

Le "sortant" rectifie son affiche

Bihorel le Chapitre - 20 mars 2014

Ils y auront mis le temps, mais l'équipe du "sortant" a (enfin) rectifié la coquille sur son affiche. 
C'est donc bien comme nous l'avions tous compris, mes chers Compatriotes: 

 "Bien chez nous ensemble à Bois-Guillaume" 

qu'il fallait lire.

Dès le 23 mars, votez "Bihorel Rassemblée, Bihorel avance"
 
CD
 

mardi 18 mars 2014

dimanche 16 mars 2014

l'Art du Maquillage




 Mes chers Compatriotes, je ne sais pas si vous l'attendiez, mais l’Almanach Houbron, version bihorellaise de l'almanach Vermot, est paru. Profitez-en, c'est gratuit et disponible dans toutes les boites aux lettres. Pas une page sans une bonne blague, une image qui fasse rire ou une réalité maquillée.
Je ne vais pas gâcher votre plaisir en vous les citant toutes, mais enfin cela commence quand même par le nom ridicule de cette liste, lorsque l’on sait que c’est le fossoyeur de Bihorel qui fait campagne sous cette bannière, liste composée d’individus précisément choisis pour leur faloterie et destinée à servir uniquement les intérêts du sortant (« le mandat qui m’intéresse, c’est la députation ») et cela par n’importe quel moyen dont le plus probable sera une troisième tentative de fusion.

Cela continue avec la sécurité. On rigolera bien en lisant que les effectifs de la police municipale ont doublé en six ans, alors qu'il ne reste plus que deux agents et deux stagiaires pour neuf milles habitants ou que  le déplacement du poste de police nationale de Bihorel vers Bois Guillaume a renforcé les moyens de la police sur notre commune... On appréciera la photo de la caméra de vidéo surveillance qui tout comme celle du centre commercial du chapitre  n'est pas branchée et ne sert à rien. Beau maquillage de la réalité. 
Enfin, la meilleure, une pétition que le freluquet fait signer pour "le maintien du dispositif actuel de déviation des poids lourds " au plateau des provinces, lui qui depuis 10 ans a toujours eu la trouille d'affronter le préfet et n'a rien fait à ce sujet, alors qu'il en avait le pouvoir !

Bonne blague également, concernant les risques industriels. Il parait que la commune s'est dotée d'un plan de sauvegarde pour prévenir tout problème, comme nous avons pu le constater lors de l'accident Lubrizol. Heureusement qu'il s'agissait de mercaptan et non d'un gaz mortel, sinon grâce au fameux plan, il aurait fallu agrandir le cimetière de Bihorel.  
On continue de rire avec la proposition de négocier avec les opérateurs "4G" pour diminuer la puissance des antennes alors que le sortant a autorisé l'implantation maquillée sur un bâtiment communal (l'église) d'antennes surpuissantes. Habitants de la place, écoliers de NDA, de Jean Macé, marchands et chalands habitués du marché, souriez, vous êtes irradiés !

Le maquillage de la réalité continue avec des "logements sociaux rénovés". Enfin côté visible car il suffit souvent de faire le tour des immeubles pour découvrir que le verso est moisi et que si, apparence oblige," la façade et les balcons" ont été rénovés, à l'intérieur dans les appartements, il fait 17 degrés maxi l'hiver et que l'on entend du premier étage, la petite cuillère tomber sur le sol du quatrième, comme nous l'ont confié les habitants.
Mais ce n'est pas grave, le bailleur Dialoge aurait annoncé d'importants chantiers concernant 12 immeubles et le foyer Tamarelle et cela comme par miracle, deux semaines avant les élections. Un peu comme en 2008, on connait la suite...
Enfin la meilleure blague concernant l'urbanisme a dû être écrite par le candidat dont la voiturette fait "puick puick" qui aura lu dans le fond d'un verre d'eau minérale que les socialistes voudraient construire 300 logements sur la place de l'église et 400 au chapitre. L'abus d'eau peut être nuisible.

Ah, ne pas oublier "le budget dédié à la voirie" qui a permis le "fleurissement de la commune". C'était donc ça tous ces trous dans la chaussée, c'était pour planter des fleurs. CQFD ! Par contre depuis plus d'un an au chapitre, quelques habitants attendent qu'un trou soit bouché sur la voirie afin de pouvoir rentrer chez eux. Franchement la création d'un "parterre floral" à cet emplacement, je ne sais pas si c'est une bonne idée ?
Quant aux efforts de déneigement mis en place ces dernières années après l'annexion de Bihorel par Bois Guillaume, chacun se souviendra qu'ils devaient être tous concentrés sur la place de l'église les jours de marché comme nous l'avions signalé sur ce blog.

"Solidarité à tous âges, les actions en direction des ainés sont bien connues". Là, Pascal, j'ai bien relu, tu oublies (on peut se tutoyer depuis le temps que l'on se connait) de rappeler tes intentions envers nos anciens lorsque tu leur conseillais plein d'attentions, d'amour et de prévenance à leur sujet dans le cadre du parcours résidentiel, de quitter leurs maisons pour une résidence pour personnes âgées hors de Bihorel, puisque tu n'en as pas construit dans notre commune en douze années de mandat. 
Par contre, quelle belle initiative de la part de la municipalité de "suivre" les 20 bénéficiaires du RSA sur Bihorel. Avec un bracelet électronique, peut être ?

Soutien de la manifestation du 8 mars (journée de la femme), du 25 novembre (lutte contre les violences faites aux femmes), "octobre rose" (non ce n'est pas une gay pride), signature de la charte européenne pour l'égalité femme /homme, nous savions notre maire sortant très féministe mais pas à ce point. Un oubli quand même à ce sujet: la journée du respect du vote des femmes. Personnellement, j'aurais bien vu ça le 26 juin par exemple, non ?

Concernant la culture, bon évidemment , Calentier, ce n'est pas Malraux alors difficile de sortir des radios crochets et autres expos de barbouilles dans 95 % des cas à la grange. On passe à la suite.

Ah, ça j'ai beaucoup aimé, il suffit de s'arrêter au titre "démocratie participative". Est-il vraiment nécessaire de préciser pourquoi j'ai aimé ? 
Tiens une idée, Pascal: crée donc, une journée de la démocratie à Bihorel. A ton avis, ce serait mieux le 4 juillet ou le 18 juin ? Allez, je te laisse le choix sur la date.

Bien évidemment, le maire défroqué candidat à sa propre succession pour tenter une troisième fois de faire disparaitre la commune de Bihorel, termine par le domaine où il prétend en quelques sortes, mériter un prix Nobel: la fiscalité ! Pourtant c'est un bonnet d'âne qui lui reviendrait de droit car depuis 10 ans et les nombreux transferts de compétences de la commune vers la CREA et bien il n'a même pas été fichu de faire baisser la part communale de la taxe foncière. Ah si, juste pendant les deux années d'annexion mais cela n'était tenable qu'avec le "million" qu'aurait dû verser pendant des années l'état, comme si l'argent de l'état ce n'était pas aussi  nos impôts. Je t'en prends moins dans la poche droite pour que l'état t'en prenne plus dans la poche gauche. C'est pas moi c'est lui. Au final, il vous reste la même somme dans  les poches.

Et bien moi, à la place de l'almanach Vermot, comme l'almanach Houbron est gratuit, je porterais plainte pour concurrence déloyale.
Allez, je vous laisse découvrir toutes celles que j'ai dû oublier et Dieu sait s'il doit y en avoir. Faites nous plaisir et signalez nous dans les commentaires, celles qui vous auront le plus amusés.
Mes chers Compatriotes, dès le 23 mars, n'oubliez pas que le destin d'une commune et de ses habitants est une chose beaucoup trop importante pour être confiée aux rigolos en place depuis deux mandats. Alors votez "Bihorel Rassemblée".

Vive Bihorel libre !
Manu ad ferum
CD


jeudi 13 mars 2014

Enfin un journal honnête !


Si comme moi vous êtes lassés par la propagande du seul quotidien rouennais (qui en remet une couche aujourd'hui), courez chez votre marchand de journaux vous procurer le numéro de cette semaine du Bulletin de l'arrondissement de Rouen où une présentation honnête de la liste "Bihorel Rassemblée, Bihorel avance" est publiée.

Conformément à notre habitude, nous ne mettrons l'article complet en ligne que le week-end prochain afin de ne pas pénaliser les ventes de l'hebdomadaire.
CD

mardi 11 mars 2014

Campagne d'affichage, c'est parti !

Bihorel, le Chapitre 11 mars 2014

L'affiche du sortant résume bien sa situation. Dos au mur !

samedi 8 mars 2014

Imposteur


C'est la saison des carnavals, alors ce matin vers 10H30 à la salle des mariages, le sortant bientôt sorti a enfilé son habit de défroqué pour présider la cérémonie de remise (toute nouvellement instaurée, élections obligent) des cartes électorales aux nouveaux jeunes électeurs de notre commune. Ce n'est pas tant le coté racolage qui pose question mais plutôt l'image des institutions que donne le sortant.

En effet,  la démocratie expliquée à notre belle jeunesse par le freluquet, c'est un peu Maïté qui présente le régime "weight watcher", le commandement du Charles de Gaulle entre les mains du capitaine du Concordia, l'éducation sentimentale préfacée par Marc Dutrou ou l'enseignement de l'Histoire de France confié à l'éducation nationale.
Leur a-t-il expliqué sa manière si particulière de calculer le résultat d'un vote en fonction du nombre d'inscrits ou par rapport aux suffrages exprimés selon que la première ou la seconde méthode lui était la plus favorable ?
A-t-il expliqué ce maire sortant aux jeunes nouveaux électeurs, que si à Bihorel on n'avait jamais réussi à prouver que les morts votaient ou que parfois l'on bourrait les urnes, en revanche, on avait entendu le fossoyeur de Bihorel s’approprier les suffrages de ceux qui en s'abstenant n'avaient exprimé aucun avis?
Savent-ils, nos jeunes compatriotes, que le pacte républicain, le freluquet s'en servit comme d'un paillasson lorsque dans sa fonction de maire, il présida un conseil municipal dont la décision d'annexer Bihorel à Bois Guillaume alla à l'encontre du vote des habitants ?
Non vraiment, la citoyenneté, la démocratie et le devoir civique expliqués par le fossoyeur de Bihorel, c'est Louis de Funès dans le rôle de Ben Hur.
Enfin, l'histoire nous dira peut être si les nouveaux électeurs ont bénéficié de la même faveur que les nouveaux arrivants en recevant un bon d'achat valable chez Leroy Merlin d'une valeur de 100 euros et si le bon était inséré dans la carte d'électeur ?

Oui, dès le 23 mars, il est urgent de sortir le sortant.

Vive Bihorel libre et Rassemblée.
Manu ad ferum
CD

mercredi 5 mars 2014

Carême 2014


Chers amis, mes chers compatriotes,

Bon chemin vers Pâques.
CD